lundi 31 août 2015

Quand Urban Decay se renouvelle avec la Naked Smoky


Comme beaucoup de beauty addicts, je guettais la sortie française de la Naked Smoky d'Urban Decay avec une avidité sans nom.
En parlant de nom, nous sommes face à un bel oxymore visant sûrement à surfer sur le succès des Naked. Mais de toute façon, les sirènes du marketing n'ont plus besoin de chanter dans ma direction: depuis la Naked 2 (mon premier amour de palette ♥ ), j'ai tendance à me ruer sur les palettes de teintes neutres sans trop réfléchir.
C'est donc tout naturellement que j'ai dégainé mes -20% de réduc' et que je me suis jetée sur la pré-commande proposée par Séphora !



On quitte le packaging métallique de la 2 et de la 3, on oublie l'horreur poilue-cartonnée de la 1, pour un plastique fumé avec des volutes et à ouverture aimantée.
Si je suis une raide dingue des fards UD, leurs packagings un peu trop bling-bling ne m'a jamais trop émoustillé. Un fois n'est pas coutume, celui-ci n'est pas trop mal et c'est sans doute celui que je préfère.


La palette a revu son miroir avec des dimensions un peu plus grandes que celles de ses frangines.

Elle est munie d'un habituel pinceau double embout que je n'aime pas trop. Si le côté "boule" peut servir, le côté estompeur ne vaut pas grand chose: trop souple, prélève assez mal la matière, fait des chutes... Bref, il dépanne et a le mérite d'être présent, mais si vous êtes une grande amatrice de pinceaux, il ne satisfera pas votre cœur de collectionneuse. A titre de comparaison, celui de la 3 me plaisait d'avantage.


Mais je vais arrêter de m'étendre sur des détails pour m'attarder sur le plus important: les fards !



Non mais regardez-moi ces teintes avec cette jolie dominante froide!! Ne sont-elles pas canonissimes?! *_*

Les plus claires étant en externes, elles sont divisées en 3 catégories:
• 4 teintes pailletées à gauche
• 4 teintes satinées au milieu
• 4 teintes mates à droite

Et ça je trouve ça terriblement pratique.




Place aux swatches, de gauche à droite:


Les pailletés:

♥ High : un joli enluminateur champagne rosé, idéal pour les touches lumières. J'adore cette teinte mais par son aspect pailleté, il reste moins subtile que Sin de la Naked 1 par exemple et peut faire quelques petites chutes.

Dirtysweet : on pourrait penser à un doré, mais il s'agit plus d'un superbe bronze clair aux sous-tons cuivrés (mais pas autant que Trick de la Naked 3). Mois qui adore les teintes froides, j'ai fait faux-bond à mes habitudes et ai adoré le porter avec les beaux jours.

Radar : Un taupe métallique magnifique dans la palette et qui s'est révélée être une petite déception quand on le swatche. Avec le temps, j'ai appris à l'apprivoiser mais UD nous a habitué à beaucoup mieux côté pigmentation ! A titre d'exemple, j'ai du passer deux couches pour la photo. :/

Armor : Un beau gris taupe avec des paillettes argentées qui ont malheureusement un peu trop tendance à tomber sur les joues.

En résumé: de belles teintes très lumineuses, mais attention aux quelques chutes de paillettes. Un petit bémol pour la pigmentation de Radar.


Les satinés:

Slanted : Un gris clair métallisé qui est malheureusement un peu poudreux.

Dagger : Ce bel anthracite avec ses sous-tons bleus aurait pu être canon si la texture n'était pas aussi sèche. Son éclat en pâti sérieusement et il ne s'applique pas de façon homogène Par contre, appliqué avec un peu de patience, il est du plus bel effet.

Black Market : Un beau noir satiné et lumineux. Là encore la texture est un peu sèche.

Smolder : Un beau prune avec des notes de gris.

En résumé: Les Satinés de chez Urban Decay ont toujours été mes préférés. Pour ceux de cette palette-ci, je suis un poil déçue par la texture que je trouve un peu trop sèche et ai l'impression que la reformulation ne leur réussi pas forcément. 


Les mats :

Password : Un gris taupe que je pourrai presque utiliser pour faire mes sourcils :)

Whiskey : un marron chaud

Combust : un joli chair rosé, parfait en fard de transition.

Thirteen : étrange comme nom pour un 12ème fard non ? ^^ C'est un beige presque blanc dont je me sert pour unifier ma paupière et faire ressortir les couleurs des autres fards.

En résumé: On a toujours besoin de fard mats pour peauffiner un maquillage. Je suis très contente de ce choix de couleurs.



Cette palette est très versatile, et si on peut bien sûr se lâcher sur les smoky, on peut aussi parfaitement faire quelque chose de beaucoup plus sobre et de très naturel. Naked et Smoky, quoi !
Dans l'ensemble, je suis satisfaite de cette palette et trouve les teintes ravissantes.

Néanmoins, je mettrai un bémol à la texture de certains fards: pas assez pigmentés, trop secs, faisant quelques chutes... Je trouve la qualité est un peu en deçà de ses soeurs Naked.
Entendons-nous, elle reste meilleure que bien des fards sur le marché, mais Urban Decay nous a simplement habitué à mieux.

Plus qu'un réel renouvellement au niveau du choix des teintes (aussi belles soient-elles, les autres Naked sont toutes aussi versatiles), nous sommes surtout face à une reformulation des fards qui me laisse un peu dubitative. Par contre, big up pour le nouveau choix de packaging et l'ordre des fard par effets. 

Et sinon ?

Je vous retrouve très rapidement pour un petit tutoriel de mon maquillage.



En attendant, que vous ayez déjà craqué ou non, n'hésitez pas à me partager vos impressions ! :)


2 commentaires:

  1. Cette palette est top !
    Deltreylicious

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas ma préférée, mais elle est pas mal effectivement :)

      Supprimer

N'hésitez pas à me laisser un petit mot :)